Caractéristiques

Serre-joint équerre (le mois)

Le serre-joint de maçon est un accessoire de maçonnerie qui permet de réaliser des coffrages dans le cadre d’ouvrages de construction (maisons, bâtiments, piles de pont…), en tenant serré un assemblage de panneaux ou de formes qui servira à couler du ciment ou du béton. Pour un coffrage de mur (arase, reprise, rénovation…), il faut […]

Le serre-joint de maçon est un accessoire de maçonnerie qui permet de réaliser des coffrages dans le cadre d’ouvrages de construction (maisons, bâtiments, piles de pont…), en tenant serré un assemblage de panneaux ou de formes qui servira à couler du ciment ou du béton. Pour un coffrage de mur (arase, reprise, rénovation…), il faut commencer par positionner les deux planches (ou gabarits de forme) de chaque côté, après avoir piqué et nettoyé le support avec une masse (ou une pointe et/ou une brosse) et rincé le support pour une meilleure accroche de la reprise.

Les deux planches sont d’abord bloquées approximativement à l’aide de deux serre-joints (que l’on frappe avec une massette pour les bloquer). Puis, à l’aide d’une règle placée à la perpendiculaire (et d’un niveau si besoin) des planches, il faut recaler précisément celles-ci en libérant un serre-joint à la fois pour reprendre le niveau à chaque extrémité.

Une fois les planches correctement mises à niveau, on peut alors rigidifier la structure en rajoutant des serre-joints en position intermédiaire.

Attention toutefois à laisser suffisamment de place entre les serre-joints pour pouvoir talocher votre ciment ou votre mortier aisément